Brightspark Blog

Un grand rassemblement d’investisseurs à Montréal | Pour en apprendre davantage sur le financement des startups

Posted by Emilie Jones on 12/2/16 10:50 AM

nov24.png

Le 24 novembre dernier, Brightspark Ventures, 500 Startups Canada ainsi que les CEOs de Hopper et AmpMe ont tenu un panel à Montréal pour discuter d’investissement dans de jeunes compagnies technologiques. Plus de 50 investisseurs et professionnels se sont joints à nous pour discuter de stratégies et conseils en matière de capital de risque.  

Mike Cegelski (500 Startups Canada) et Sophie Forest (Brightspark) ont profité de l’occasion pour présenter leurs modèles d’investissement - uniques en leur genre au Canada - aux participants.

D’un côté, 500 Startups Canada s’attaquent aux investissements dans les startups selon une approche mathématique– investir dans ‘’500’’ jeunes compagnies, en misant sur le fait que certaines auront suffisamment de succès pour compenser pour les investissements moins probants.

De l’autre, Brightspark s’y prend bien différemment, en priorisant la qualité des investissements et non la quantité. Notre expérience en capital de risque nous permet de maximiser la valeur de notre portefeuille en choisissant soigneusement que des compagnies à grand potentiel …et nos rendements historiques démontrent la force de cette stratégie.

Fréderic Lalonde (CEO de Hopper) et Martin-Luc Archambault (CEO de AmpMe) se sont ensuite joints à la conversation pour partager leur point de vue en matière de financement de jeunes entreprises technologiques.

Pour Fred, la décision de collaborer avec Brightspark était facile. L’expérience de Mark et Sophie – les premiers à investir dans Hopper - représente une véritable valeur ajoutée pour la compagnie. Lui et Martin-Luc sont bien d’accord pour dire qu’un bon investisseur ajoute de la valeur au-delà du capital.

D’autres thèmes intéressants ont émergé :

La réalité d’une relation entre investisseurs et entrepreneurs

Brightspark investit dans l’équipe avant tout : le produit final d’une startup peut changer, mais c’est une équipe solide qui saura mener la compagnie vers le succès.

Malgré le fait que les investisseurs amènent beaucoup de valeur au-delà du capital, les meilleurs entrepreneurs n’ont pas besoin de conseils sur la gestion de leur entreprise – ils savent ce qu’ils font mieux que quiconque. Même s’ils ont des bonnes intentions, il arrive que certains investisseurs veulent trop s’impliquer dans les décisions stratégiques, au détriment de la compagnie. Un bon conseil est de faire l’état des forces et faiblesses de chaque côté de la table et de trouver les meilleures façons pour se complémenter.

Cela ne veut pas dire que les investisseurs ne devraient pas être tenus au courant de ce qui se passe dans la compagnie – au contraire, il a été soulevé que les meilleures relations entre investisseurs et entrepreneurs sont basées sur l’honnêteté. « There is no such thing as a bad news, except if you keep it from us. » étant le mantra de choix de Mark et Sophie.

Encore du travail à faire au Canada pour aider les jeunes compagnies et entrepreneurs

Au Canada, nous sommes à l’aube du changement mais il y a certainement encore du travail à faire pour encourager le travail des entrepreneurs. Fred, qui a ouvert un bureau de Hopper à Boston est d’avis que nous devrions nous inspirer des États-Unis dans leur façon de gérer l’acquisition de talent via des programmes co-op dans les universités, particulièrement en informatique. Une autre solution pour attirer et garder le meilleur talent au Canada serait de faciliter l’accès aux États-Unis pour les jeunes entrepreneurs. Un vol vers Boston, l’un des plus grands centres technologiques au monde situé à 45 minutes de Montréal, peut surpasser 1 000 $. Cet obstacle empêche les jeunes compagnies avec peu de budget de voyager et réseauter avec les jeunes gradués – et vice-versa. (Une note pour les jeunes entrepreneurs qui lisent cette chronique: téléchargez l’application Hopper pour trouver des vols abordables !)

Toutefois, pour terminer sur une note positive, tous les membres de notre panel sont d’avis que le Canada est en mesure de créer une véritable communauté pour les jeunes compagnies et investisseurs individuels au Canada. De plus en plus d’individus cherchent à investir dans startups en croissance pour non seulement faire des rendements massifs, mais aussi pour encourager l’écosystème canadien. Pensez-y : chaque dollar investi par un individu via Brightspark est un dollar qui n’aurait jamais été autrement accessible pour une startup canadienne !

Assurez-vous de ne pas manquer notre prochain évènement - envoyez votre nom complet à subscribe@brightspark.com pour vous joindre à notre liste d'envoi!

Topics: venture capital, events

Welcome to our blog

Read the musings of our team and learn about what's happening at Brightspark. We share our thoughts on Venture Capital, startups and everything tech. 

We also post on Medium - follow us! 

Never miss a post!

Recent Posts